David Pelletier : Le monde fascinant de la biologie

Zone collaborateurs
18 octobre 2022
SRACQ

Guylaine Charest, conseillère en communication et analyste en éducation internationale au Service d’admission au collégial de Québec (SRACQ), nous propose le texte suivant qui présente les propos recueillis lors d’une entrevue réalisée avec David Pelletier, enseignant en biologie au cégep de Rimouski.

David enseigne au cégep de Rimouski depuis août 2007 et fait de la recherche collégiale depuis 2011. Il présente un parcours scolaire atypique aux couleurs de celui de plusieurs collégiens; inspirant et riche en expériences.

Il a fait ses débuts en Sciences humaines (DEC non complété), pour ensuite obtenir son diplôme en Sciences de la nature. « Si le programme Sciences, lettres et arts avait existé à l'époque, j'aurais fait ça, considérant que j'ai toujours eu une multitude d'intérêts diversifiés! », souligne-t-il. Après son cégep, David a commencé un baccalauréat en enseignement au secondaire pour terminer en 2003 en biologie avec une mineure en géographie physique. Ses études ont toujours été entrecoupées de voyages et de découvertes. C’est sa maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats qui l'a amené à étudier la physiologie et le comportement du vol des oiseaux marins.

Étudiant au doctorat en biologie à temps partiel depuis 2016, David conserve un bel équilibre et concilie de belle façon sa vie familiale, sociale et professionnelle. Passionné par son travail, il est plus qu’un enseignant, mais également un chercheur et un grand militant écologiste.

« J’ai l’impression de faire une différence en ce qui a trait au parcours académique des étudiants. Mon objectif premier est de leur faire aimer la science et plus spécifiquement le monde « fascinant » (dire avec la voix de Charles Tisseyre) de la biologie, et j’ai l’impression que mon objectif est rempli assez fréquemment. »

Et si on parlait du programme de Sciences de la nature! 

En plus de participer au développement du Programme Mission Monde, qui propose des séjours d’initiation à la recherche et en éthique en milieu tropical au cégep de Rimouski, David a introduit l'initiation à la recherche comme épreuve synthèse du programme (ESP) en Sciences de la nature en 2011. Cette forme d'ESP permet aux étudiants d'expérimenter la démarche scientifique en touchant à toutes les étapes d'un projet de recherche tout en travaillant avec des personnes dont la recherche est le métier.

étudiants
Fannie Brisson et Gabrielle Chiasson, étudiantes au cégep de Rimouski, accompagnées de David Pelletier

 

Au cégep de Rimouski, les projets d'initiation à la recherche sont très variés. Ces dernières années, il y a eu entre autres des projets d'évaluation de la qualité de la santé des étangs vernaux dans des milieux forestiers, de développement d'un contrôleur automatique du pH d'un système hydroponique, d’influence de l'enrichissement en fer sur la croissance des légumes dans un système aquaponique, d’influence du jeûne intermittent sur le stress oxydant. « Je travaille dans un cégep à taille humaine à proximité de la forêt et de la mer, ce qui nous permet de faire des sorties intéressantes avec les étudiants », poursuit David.

Le programme Sciences de la nature permet de développer des connaissances approfondies en chimie, en biologie, en mathématiques et en physique. « Le programme s’adresse aux élèves qui sont avides de connaissances, qui sont bien organisés, qui aiment le travail intellectuel, seul et en équipe, qui sont prêts à travailler fort, qui sont autonomes, ouverts sur le monde, responsables. Ce sont aussi des personnes qui pensent que c'est «le fun» de faire de la science! Le programme permet de former de jeunes citoyens et scientifiques autonomes, ouverts, éclairés, respectueux de soi, de l'autre et de l'environnement, engagés dans leurs apprentissages avec un lot de connaissances et de compétences suffisantes pour entrer dans n'importe quel programme universitaire », explique l’enseignant. En effet, l’étudiant diplômé pourra poursuivre ses études en actuariat, en administration, en astronomie, en enseignement, en ergothérapie, en génies, en informatique, en kinésiologie, en mathématiques, en médecine, en pharmacie, en physiothérapie, en recherche appliquée et fondamentale, en sciences infirmières, etc. Bref, une panoplie de possibilités!

La biologie est enseignée dans de nombreux programmes : Sciences de la nature, Sciences humaines, Sciences, lettres et arts, Soins infirmiers, Technologie d'analyses biomédicales, Technologie forestière, Technologie de radiodiagnostic, Technologie de l’échographie médicale et Techniques de diététique. Ces programmes sont offerts dans plusieurs cégeps membres du SRACQ et vous pouvez consulter la liste des programmes pour en savoir davantage.

Pour obtenir plus d’information sur les programmes en lien avec la biologie, les établissements offrant ces programmes ainsi que les professions liées à ce domaine, vous pouvez aussi consulter Repères.

 

 

Par Guylaine Charest, conseillère en communication et analyste en éducation internationale, SRACQ